Vidéo

Recherche médicale : vers un nouveau traitement de la ménopause

Des chercheurs de l’Institut des maladies cardiovasculaires et métaboliques de Rangueil à Toulouse travaillent à la mise au point d’un traitement hormonal substitutif de la ménopause sans effets secondaires.

 

Jean-François Arnal, de l’institut des maladies cardiovasculaires et métaboliques de Toulouse, travaille au sein de l’équipe 9 afin de trouver un traitement adéquat à la déprivation d’oestrogènes au cours de la ménopause. La recherche, qui dure depuis 20 ans grâce au soutien de la Fondation en Recherche Médicale (FRM), se consacre depuis quelques années à l’étude de l’estétrol, un œstrogène naturel qui pourrait avoir comme avantage de moins exposer les femmes aux risques thrombotiques que les œstrogènes actuellement utilisés.